Anand Sharabi – Jean Jacques Rigou est le fondateur de l’école du Tantra et de la Fédération Tantra Kundalini Yoga.
Il a été successivement disciple de Yogi Bhajan puis de Osho, deux des grands maîtres tantriques contemporains qui ont le plus contribué au rayonnement de cette tradition dans le monde occidental.
Ses recherches et son expérience dans le domaine de la psychologie transpersonnelle, l’ont amené à établir des ponts entre la tradition tantrique et les approches nouvelles de l’être humain proposées par la psychologie contemporaine.
Ce qu’il transmet a pris une dimension internationale.
Son école forme des professeurs de Kundalini Yoga et des thérapeutes.
Aujourd’hui il accompagne ceux qui le désirent sur le chemin du Tantra par l’initiation Sannyas et le Tantra Blanc, pour vivre dans l’Amour, la Conscience, la Liberté et la Créativité !

La Sadhana ou « pratique quotidienne de yoga, de méditation »

Notre mode de vie dans les grandes métropoles urbaines, nous éloigne des rythmes de la nature et par conséquent de l’harmonie qui devrait exister entre ces rythmes naturels et notre vie intérieure.

Ceci crée une division qui peut se constater dans le développement inégal des deux parties de notre cerveau. Il est maintenant reconnu que notre cerveau est divisé en deux hémisphères qui régissent des fonctions différentes. Cette division était connue depuis longtemps par les yogis.

Les deux hémisphères sont en rapport avec l’action, l’émotion et la perception mais de manière opposée.

En occident, le cerveau gauche s’est développé au détriment du cerveau droit. Nous avons rempli nos vies de pensées orientées vers l’action, vers les buts linéaires, logiques, verbaux.
Le cerveau droit, qui est lié à une sensibilité plus intuitive et qui est le moyen d’atteindre l’être profond, a été délaissé. Pourtant ses activités sont aussi fondamentales que celles du cerveau gauche. Le cerveau droit, quand il est frustré, nous conduit à la crédulité quand il s’agit d’expériences émotionnelles ou spirituelles.
Dans la mesure où domine le cerveau gauche nous avons tendance à nous satisfaire d’une réussite superficielle, nous sommes attirés par des philosophies complexes, des cultes secrets ou des rituels qui nous sécurisent parce que nous pouvons les rationaliser.
La sadhana est une manière de soigner cette division hémisphère-droit / hémisphère-gauche et le déséquilibre qu’elle engendre dans notre conscience !
Dans la Sadhana les exercices et la concentration sont en rapport avec l’hémisphère gauche. La méditation et le chant dévotionnel dépendent du cerveau droit. Pratyahara est un processus dépendant du cerveau gauche et Laya est une activité du cerveau droit.
Les exercices faits pendant la Sadhana ne sont pas destinés à produire des expériences paranormales, des « flashs illuminés », ils travaillent lentement et en profondeur au réveil des sources profondes de l’être.